Remettre au gout du jour le service national

La suppression du service national a été l’une des grandes erreurs politiques de ces dernières années. Le service national était en effet un puissant vecteur d’intégration, de mixité sociale et de patriotisme. Il donnait la possibilité à tous les milieux sociaux de se retrouver au sein d’un engagement commun, de s’ouvrir aux autres et d’accepter les différences. Et c’est cela qui fait cruellement défaut aujourd’hui. La fin de la conscription explique en grande partie l’explosion de l’insécurité dans les banlieues et le rejet de l’idée de France chez certains jeunes.

10929000_10153020389261823_3960351448892731164_n

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s